Fashionista Paris

La melhfa Adel Bagrou

21,90 
personnes consultent ce produit en ce moment

Fashionista Paris vous propose de découvrir les melhfa/dampé :

Les melhfa proposées sur le site ont été renommées par les différentes villes de la Mauritanie

A noter que les motifs peuvent être légèrement différents de la photo

Disponible en deux couleurs

Bon à savoir : les melhfa sont vendues sans coutures

Uniquement2 produit(s)restant en stock !

2 en stock

Image Panier
Paiement sécurisé garanti

Melhfa Mauritanie Adel Bagrou

La melhfa Mauritanie Adel Bagrou est un morceau de tissu de 3,50 m sur 1,60 m, originaire de la région de Sahel. Elle a traversé les siècles et les générations en traversant bien des pays. Aussi, elle est devenue le symbole de beauté de toute une région. En commençant par le Sahel et tout le long de la côte atlantique, ce petit bout de tissu est disposé de manière similaire. Beaucoup de pays en passant par les montagnes de l’Atlas jusqu’aux terres du Sénégal où les femmes se drapent d’étoffes de même taille. 

La Melhfa, qu’est-ce que c’est ? 

La melhfa Mauritanie Adel Bagrou est différente de la djellaba du fait qu’elle sert de protection aux femmes du sud du Maroc. Celles-ci veulent se protéger du sirocco étouffant des portes du Sahara. Il s’agit en général d’un très grand voile de tissu de couleurs vives, avec 4 mètres de long. Le tissu s’enroule autour du corps dans le but de faire circuler la fraîcheur du vent. De cette façon, le corps peut garder une température peu élevée. 

Que le voile provienne d’un tissu marocain ou algérien, la melhfa signifie couvrir. Les femmes portent ces tenues donc pour se couvrir de la chaleur. Puis que dans cette région, le climat est principalement sec et chaud, alterné par les tempêtes de sable. Ce vêtement est très pratique pour les femmes pour se protéger des conditions environnementales difficiles du désert. 

La Melhfa, comment la porter ? 

Étant donné que la melhfa existe depuis le XIe siècle, son port est considéré comme un rituel. En effet, cette étoffe se vêtit de la même manière depuis la nuit des temps et s’opère avec les mêmes gestes. Pour commencer, les femmes vont la nouer autour du corps pour ensuite recouvrir les épaules. Après, elle couvre les cheveux pour se rabattre vers le côté gauche de l’épaule. Il est important de bien suivre les consignes pour la porter sinon elle risque de tomber. Par ailleurs, beaucoup de superstitions tournent autour de la melhfa.  

La Melhfa, un mode vestimentaire codé

Témoin d’une culture ancestrale

Bien plus qu’un vêtement, la melhfa est devenu tout un mode vestimentaire. C’est-à-dire qu’elle est témoin des coutumes marocaines qui datent du XIXe siècle. Durant la colonisation, les femmes de la région du sud du Maroc continuaient à la porter pour démontrer leur attachement à leurs coutumes. La couleur de la melhfa marocaine en dit long sur le statut de la femme : soyeuse, imprimée, rugueuse, teinte, brodée, etc. La personnalité et l’humeur de celle qui la porte s’expriment à travers ce voile. Certaines portent cette étoffe avec un sac à main ou d’autres accessoires pour sublimer leur look. 

Bien des détails qui en disent long sur la situation des femmes

La texture et la manière dont les femmes la portent informent sur leur situation respective. Vous pouvez connaître une femme mariée, divorcée, âgée, jeune et son statut social à travers ses détails. Certaines pièces sont issues de la haute couture et peuvent valoir très cher. En fonction du choix du tissu et de la couleur (marron ou bleu marine), elle peut être aussi chère qu’un caftan. 

Les jeunes par exemple portent une melhfa de tissu fin, qu’on appelle Etalab ou El-melhfa. Elle peut aussi être transparente si elle est portée par les jeunes filles. Par contre, le tissu est plus épais pour les femmes plus âgées et on l’appelle El-galith.

Poids 0,3 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Produits vus récemment